vendredi 23 février 2018

Une pierre, sinon rien !


Un coeur de pierre, c'est un mauvais jugement, une injustice proférée par des ignares !
Si les pierres étaient si mauvaises, si elles déclenchaient les pires instincts, se rendaient coupables du crime de dureté, seuls  les êtres écoeurants auraient à coeur de les chercher, de les polir, de les tailler, de les sertir, de les acquérir et de les offrir !
Les pierres donnent du coeur, c'est à dire du courage, de la vaillance, de l'audace. Un coeur de pierre battrait ainsi sous la rude poitrine d'un héros fier et sans reproches !
Les pierres sont talismans, souvenirs, liens entre passé et présent, rayons lumineux trouant les brumes de l'avenir, elles nous ont précédé de beaucoup sur terre et ne mourrons jamais. Leur coeur est éternel.Elles n'ont pas d'âme, mais peut-être s'emparent-elles un peu de la nôtre.
Le "rêve de pierre" chatoie à l'aurore du monde, ruine la santé des mineurs, l'espoir des aventureux,
nourrit les désirs des courtisanes et des reines, ranime les amoureuses désolées, sème tempête, bonheur, cambriolage, folie furieuse, avarice forcenée et déclarations de pur amour.
Or, une intime, bizarre, palpitante correspondance nous unirait de son ineffable émotion à une pierre, rare ou commune, empourprée ou embrumée.
Un ange-gardien à accrocher au bout d'une chaîne, à enchâsser sur un anneau, à garder au fond de sa poche pour se rassurer en la sentant rouler sous ses doigts... une pierre qui en saurait long sur nous ...
Un coeur de pierre à léguer plus tard ou à donner tout de suite, un trésor en harmonie avec cette couleur qui habite en nous, la nuance favorite de nos belles humeurs, de nos secrètes amours .
On n'aime pas une pierre en vain !
Peu importe la mode du temps, la haute valeur de la gemme.
Prenez un bijou empierré au creux de votre main, la monture savante, ses ors croisés, son panier ciselé, son fermoir sculpté, cet admirable attirail vous frappera, vous arrachera un cri .
Seule une pierre se saisira de votre désir.sournoise et patiente, elle vous guettera au milieu d'une armée étincelante, elle captera votre regard, et vous direz, oui, c'est bien elle, je ne vois qu'elle les autres, ceux ne sont que pierres d'entourage, compagnons de brillance, foule uniforme, ma gemme resplendit pour moi , et ce n'est plus une bague  à mon doigt, c'est "mon saphir"!
Celui qui traversera le reste de ma vie, en traçant ma route escarpée de son feu de bleuet, d'encre soyeuse, de ciel orageux. Une pierre ? que non pas, mais une armure minuscule et impérissable, ramassée dans un glacier du Cachemire, un ruisseau du du Sri-Lanka ou les entrailles d'une grotte Birmane.
Par quelle sorcellerie cette bague de fée, cette chaîne constellée d'étoiles veloutées, ce bracelet fermé d'un cabochon pareil à l'oeil unique d'un cyclope ont-ils navigué jusqu'à l'écrin décati de votre grand-mère ou la vitrine encombrée d'une salle des ventes ?
L'amour et l'affection sont souvent les maîtres de ce destin singulier des pierres précieuses et bijoux d'autrefois ou de maintenant. Mais les cadeaux ont leurs limites, être l'heureux possesseur d'une pierre merveilleuse qui se tait quand vous la portez ne mène qu'à l'obscurité du coffre-fort ou du tiroir selon sa valeur.
Le saphir, toujours lui, résonne-t-il en votre coeur à l'instar d'une lettre enfin reçue, d'un poème attendu, d'un trésor inattendu ?
Ou ne voyez-vous en lui que la preuve du manque d'imagination de la part de celui qui vous l'offrit ? un saphir, mais on en trouve à la pelle sur la planète, de la Thaïlande au Vietnam, de Madagascar à Mogok, du Montana au Sri Lanka, dans les coffrets à bijoux des grands-mères d'Europe .
Les rubis, et diamants, les émeraudes appartiennent à un cercle plus fermé, celui des chères, très chères pierres chéries; celles qui prouvent que l'on ne se contente que du rare, du précieux, de l'inestimable....
 Tant pis pour les améthystes qui font la roue en étalant leurs nuances de violet, tant pis pour les aigues-marines envoyant leurs transparence de bleu de mer sur fond d'écume laiteuse.
Il n'y aurait, c'est faux d'ailleurs mais les fausses vérités rongent comme l'humidité et la mélancolie, pas d'amour sans preuves concrètes de ce sentiment. Ce sot précepte signifie que l'on tourne le dos aux gemmes charmantes et fantasques ; pire, on se méfie des saphirs que le commun des mortels juge affligés de la tare suprême:  la banalité.
 Le saphir bleu, cela ravirait ceux qui pourraient mieux faire, mieux inventer, ceux qui n'aimeraient que du bout des lèvres, ceux qui respectent les convenances ...
Quelle grave erreur de jugement ! au royaume des gemmes, le saphir est la pierre qui a le plus de coeur ! mystique, énigmatique, son bleu guide l'âme vers les vertus spirituelles en l'inondant de lumière divine. En ce cristal paisible se concentrerait un élément couleur du temps, du beau temps bien sûr : l'air, invisible et indispensable. La seconde assise de la Jérusalem céleste, selon le livre de l'Apocalypse, resplendirait des pierres bleues au miroitement éternel...
Comment s'étonner alors si, riche d'une légende fantastique, irisé de puissance surnaturelle,
le plus modeste saphir détient la fabuleuse faculté de soigner les maux de l'âme, atténuer les assauts de la mélancolie, attiser la réflexion, veiller sur la santé des pèlerins, et repousser la méchanceté humaine ?
 Croyez-vous que j'extravague ? Peut-être pas tant que cela ...
Jetez un coup d'oeil sur le premier saphir venu, un "Birman"soyeux, prisonnier en sa cage de verre chez un bijoutier de renom,  un Australien sombre et tragique chez un antiquaire de province,  un Ceylan au tendre pastel exilé sur le velours de son écrin démodé, un Cachemire vibrant, perdu dans l'éblouissement d'une boutique à la somptueuse désinvolture.
 Ne respirez plus, ne pensez plus, ne parlez surtout pas. On se méfiera, on vous interrogera, on vous cernera, ne bougez pas d'un pouce.
Le saphir ressemble à un chat auquel il a dérobé l'intensité étrange du regard.
Vous attrapez soudain son éclat vagabond, vous ne lâchez plus cette étincelle couvant sous la haute mer , le saphir commence à vivre en vous, votre coeur fait mal.
C'est bon signe: vous êtes en train d'apprivoiser une pierre !
 Il vous faut maintenant tenir le saphir comme un oiseau fébrile au creux de votre main et capter son énergie.
Hélas, le doute vous saisit. Que vaut un trésor d'éloquence à l'intérieur de ce salon feutré qui n'admet en ses flancs qu'un aréopage d'élus ? Bien moins que les joyaux éparpillés ! à coup sûr, on vous traitera d'aimable fantaisiste et on vous poussera aimablement vers la sortie.
Or, la bonté parfois adoucit les moeurs; un habitant de cet Olympe Joaillier, pris, ce jour-là, d'une sollicitude imprévue, ou croyant deviner en vous le discret héritier d'une fortune étrangère, vous racontera une histoire; une belle et audacieuse épopée.
 Celle d'une pierre qui l'espace d'un instant anéantira vos rancoeurs, vous redonnera du coeur à vivre,vous libérera de vos lugubres obsessions.
Une pierre précieuse, ne l'oubliez pas, cela naît caillou de saphir enseveli parmi les humbles graviers, cristal  de rubis emmuré sur du marbre blanc, rugueux bloc de diamant attaché à sa roche
.Le caillou bleu de roi est un jouet d'enfant, seule l'habileté de l'homme suscite le miracle facetté resplendissant sur votre main.
Tailleur de pierre ! magicien de la matière brute ! en chaque gemme, l'audace humaine rayonne. Aucune pierre ne roule comme un objet froid, indifférent, inutile.Tailleur, sertisseur, ces artistes tirent du plus rude, du plus terne, l'éclat qui réchauffera le réel et l'imaginaire.
Ce saphir cerné de sa collerette endiamantée, vous l'aimez, il vous fascine et cela en dit long sur vous. Cette pierre est dure à égaler le diamant. C'est un seigneur issu de la famille des corindon. Le rubis, cristal de vaillance, symbole de pureté et de charité flamboyante appartient à son clan:
les invincibles !
 L'émeraude a beau verdir de jalousie, la vérité la rattrape. Labourée de "jardins", creusée de sillons, elle se casse ! le saphir lui résiste et n'accepte jamais la défaite. A l'opposé des sinistres préjugés, les fiancés ne l'offrent ni par hasard, ni par avarice. L'ignoriez-vous ? Un diamant  de qualité correcte garde une figure pâlichonne à côté d'un saphir au bleu de mer profonde.
Souvent, sa valeur  grimpe à la vitesse d'une marée d'équinoxe si la vallée de Mogok ou les montagnes du Cachemire l'ont créé en leurs chaudrons souterrains.
Qui porte enfin un saphir, minuscule ou opulent ? Qui raffole de ce souvenir de famille inconnue ou glorieuse, bleu foncé, bleu clair, bleu violet, de valeur insignifiante, ou coûteux, inaccessible, mais à jamais bleu comme l'espoir ?
 Sans un frémissement de doute, ce sont les modestes, les humbles, les intuitifs, les tenaces, les victimes de l'amour impossible, les sages fiers de leur rôle responsable, les princes sentimentaux, les jeunes filles rangées et les amantes dérangées.
 Angélique Sedarà,superbe et sauvage fiancée du prince Tancredi , neveu du Guépard immortel du prince de Lampedusa étouffe de joie quand le beau cavalier passe à son doigt potelé un "saphir très sombre, taillé en octogone aplati,étroitement cerclé d'une multitude de petits brillants très purs."
Joyau somptueux symbolisant des noces incongrues et ferventes, cette bague souligne de son bleu sombre le caractère mystérieux de la jeune fille. Les pierres les plus belles seraient-elles des inventions littéraires ? Peut-être Lampeduza se souvenait-il d'un bijou de famille dont la lumière n'avait quitté son coeur...
 Le saphir fend les coeurs de pierre, guérit de cette maladie hideuse qui  a nom vanité, atténue l'égoïsme et apaise les élans jaloux.
N'ayez pas honte d'avouer que vous succombez à son subtil envoûtement, vous êtes un coeur pur, une âme tendre,une personne assoiffée de franchise et d'harmonie ...
Vous ne vous épanouissez que dans le calme et fuyez haine, violence, mensonges, avidité vulgaire, banal et facile pragmatique. Seriez-vous un ange ? Que non pas ! alors êtes-vous un esprit qui a trouvé un corps et s'en accommode comme il peut ?  Quand même pas ! par contre, un idéaliste qui a bien besoin de réconfort !
On vous plaindra, on se moquera de vous, on vous dédaignera, ne regrettez rien.
Votre saphir-talisman vous aidera à y voir clair! les anciens égyptiens n'affirmaient-ils que cette gemme soignait les troubles de la vue ?
Ainsi, portez votre petit, moyen, majestueux saphir avec la sérénité des ceux qui ne craignent pas d'avoir un coeur de poète. Un héros de la" Nuit des rois"  reçut l'ironique compliment de " coeur d'opale", mieux vaut être traité de "coeur de saphir" !

A bientôt,

Lady Alix

Très rare saphir du Cachemire au bleu incomparable:
 la parfaite beauté d'une pierre talisman



  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire